top of page
Rechercher

L'enfant et l'approche psychocorporelle




L'enfant et le hytsu

Dans cet article, je souhaite vous décrire le déroulement des séances que j’organise avec les enfants. J’ai en effet développé une approche qui donne de beaux résultats en peu de temps : les enfants sont vraiment rapides pour intégrer des changements, grâce à leur belle plasticité neuronale et un corps qui réagit bien au toucher !

 

Pour commencer, je reçois le parent avec l’enfant : il est important que ce dernier se sente en sécurité, et qu’il entende ce que le parent comprend du problème à évoquer et ce qu’il attend. Je fais toujours valider par l’enfant si ce que verbalise le parent est conforme à sa vision des choses, et s’il a quelque chose à ajouter. Ensuite, je propose au parent de revenir dans une heure (si l’enfant a moins de 13 ans) ou 1h30 s’il a plus de 13 ans (le soin est alors plus approfondi car l’adolescent est plus à même de verbaliser et surtout d’intégrer les outils que je propose souvent pour qu’il gagne en autonomie).

 

Le vécu de l'enfant et l'imaginaire

L’enfant a souvent beaucoup de mal à verbaliser les maux dont il souffre, quand ils sont physiques mais surtout sur le plan psychologique. Il peine à trouver les mots, faire des liens, avoir le recul pour comprendre, ce qui est bien normal. Nombreux sont les adultes qui peinent dans cet exercice, alors bien sûr, c’est encore plus fréquent chez les enfants !

Pour autant, il somatise : son corps dit à sa place ce qui se déroule à l’intérieur de lui… L’angoisse peut causer des maux de ventre, voire des vomissements dans les cas plus sévères, la colère lui causer des tendinites, des maux de tête, la peur peut générer des pleurs difficiles à éteindre ou des insomnies qui vont le fatiguer…

 

Pour cette raison, le premier contact est important : s’il se sent en confiance, l’enfant est prêt à jouer, à se laisser emmener dans une promenade imaginaire qui est indispensable pour me permettre de comprendre sa problématique ! Alors pour briser la glace, j’adore utiliser des cartes de Dixit : l’enfant choisit celle qui évoque sa problématique. Les plus petits me racontent l’histoire de ce petit enfant face au loup, et peuvent intégrer sans s’en rendre compte des éléments de leur propre vécu qui m’éclairent beaucoup sur ce qu’il est en train de vivre. J’aime aussi leur proposer de dessiner : ils adorent représenter ce méchant qui les pourchassent dans leurs cauchemars ! C’est un moyen pour eux d’évoquer le problème qui, s’il était verbalisé, leur ferait parfois vivre des peurs qu’ils ne parviennent pas à surmonter… Et un enfant n’est souvent pas capable de dire « stop » à l’adulte qui le questionne sur un sujet qu’il ne se sent pas prêt à aborder. En procédant d’une manière indirecte, il a toute latitude pour aborder les choses à son rythme et à sa manière.

 

Cette part du travail est cruciale : elle me permet de comprendre ce qui se passe pour l’enfant, ou en tout cas quel est l’impact de son problème sur lui. Je lui pose ensuite des questions sur sa vie, son environnement, ce qui le sécurise, et ses héros favoris ! C’est un moyen de créer le contact, mais aussi de nourrir la séance d’hypnose qui va suivre pour rester dans son imaginaire. Je peux ainsi à cette occasion évoquer son animal de compagnie, qu’il affectionne particulièrement et qui le console: l’animal jouera donc un rôle important dans l’histoire que je lui raconterai.

 

L'approche par le corps

Une fois que l’anamnèse est terminée, je propose à l’enfant de s’allonger sur le futon. Le shiatsu, thérapie corporelle issue de la médecine traditionnelle chinoise, consiste à réaliser des pressions sur le corps avec les mains. Cette discipline est la sœur jumelle de l’acupuncture, mais sans les aiguilles ! On se base cependant sur les mêmes notions : travail sur les méridiens et les points d’acupuncture… Il faut savoir que chacun des 12 méridiens principaux en médecine chinoise est associé à une émotion. Je peux donc, durant le soin, aller chercher des points spécifiques en fonction de l’émotion générée par le protocole en hypnose que je vais dérouler !

Le shiatsu permet à l’enfant de relâcher le corps en profondeur. Il arrive souvent d’ailleurs que l’enfant n’ait pas encore connu un tel état de détente ! Ce toucher franc, sûr, active le système parasympathique qui est à l’origine de la relaxation. Il peut donc se laisser aller doucement à un état de demi sommeil qui sera propice à l’hypnose qui va suivre. Et l’enfant est particulièrement sensible à ces pressions qui le sécurisent et lui permettent de relâcher les tensions. C’est un soin enveloppant qui lui permet de lâcher prise et de se laisser aller pour le bon déroulement du protocole.

 

Le hytsu

En démarrant le soin de shiatsu, je commence à évoquer pour l’enfant une situation qui va l’aider à se détendre : je lui propose par exemple d’imaginer qu’à chaque respiration, il « respire » un morceau de nuage qui va venir alléger et détendre les différentes parties de son corps. C’est la phase de « scan du corps », outil parfait pour venir chercher une détente profonde. Un outil qui lui permet d’ailleurs ensuite de savoir se relaxer par lui-même quand il est chez lui ou à l’école !

Tout en déroulant le shiatsu, je l’invite à développer des outils qu’il pourra ensuite utiliser pour se sécuriser par lui-même. Il part dans l’imaginaire pour s’inventer par exemple une bulle de sécurité, un lieu ressource où aller quand il se sent nerveux, etc. L’idée ici est de poser les bases d’une sécurité qu’il est indispensable de développer avant le protocole. J’introduis aussi un guide, ou un superhéros qui va lui permettre de résoudre le problème que je vais lui proposer de surmonter. Et je commence une histoire où il est confronté à son problème, mais avec tous les soutiens décrits auparavant pour le résoudre. Avec l’aide de ses alliés magiques, il arrive toujours à ses fins ! Et comme l’inconscient ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire, l’enfant a généralement résolu le problème qui l’avait amené à consulter ! Cela nécessite parfois plusieurs séances, si le problème est profond et qu’il est lié à un contexte difficile… Mais je donne alors des outils pour qu’il puisse être le plus autonome possible dans la gestion de ses problématiques.

 

Une visée systémique

            Cette façon de procéder s’appuie bien sûr sur une réelle collaboration avec les parents. L’enfant peut ainsi parfois exprimer des « symptômes » mettant en évidence des problématiques familiales. Il m’arrive donc souvent de donner des conseils aux parents pour qu’ils puissent développer de petits outils pour améliorer la communication dans la famille ou répondre aux besoins que l’enfant ne parvient pas toujours à exprimer. C’est toujours un réel plaisir de constater les effets d’une approche globale où chacun vient occuper sa vraie place dans la famille, dans l’harmonie et le bien-être ! Cette approche par le corps et les émotions est particulièrement pertinente pour les enfants qui ont un trouble du spectre autistique: le toucher les rassure et leur permet de se centrer, l'hypnose les rend autonomes dans la gestion des émotions et les libère de tensions et de problématiques bloquantes... J'aime aussi leur donner des outils pour les autonomiser dans les relations qu'ils développent avec les autres !

 

            En ce qui me concerne, j’adore accompagner les familles, et surtout les enfants : ils ont une telle capacité de résilience, de jeu et de joie qu’ils parviennent toujours à résoudre de nombreux problèmes en un rien de temps ! Leur énergie fait plaisir à voir et avec eux, les séances sont souvent drôles et plongées dans un imaginaire fertile…


Les ateliers de la roulotte !

Je vous annonce le grand début d'ateliers pour les enfants qui débuteront fin mars ! L'objectif est de créer du lien dans un petit groupe d'adolescents de 11 à 16 ans, avec ou sans neuroatypie, afin de les doter d'outils pour apprendre des compétences en savoir-être. Les ateliers auront lieu à Eculieu près de la Fouillouse un samedi matin par mois et intègreront des outils d'intelligence collective, des travaux artistiques, des jeux de cohésion et pleins de petites techniques pour mieux communiquer et être bien dans son corps ! Plus d'info très vite dans les actus du site !

 

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page