top of page
Rechercher

Vos victoires sont les miennes...




Je vous vois arriver la première fois, désorientée, perdue, en recherche de quelque chose qui n’existe pas ou plus… Souvent, le corps a lancé ses signaux d’alarme, et vous avez pris la décision de les écouter, il n’est pas trop tard. Mais le bruit du corps se fait entendre, et vous ne pouvez plus l’ignorer. Alors souvent, vous déposez dans la roulotte ce trop plein, cette lassitude, une fatigue et un épuisement parfois immenses et qui ne datent pas d’hier. J’accueille à ce moment-là cette version de vous qui se cherche et qui veut des réponses. Ensemble, on pose le cadre, on définit les approches, la respiration particulière, la confiance qui flottera entre nous comme un nuage de bienveillance. Lorsque l’alliance se crée, le travail peut commencer.

Je suis toujours touchée de vous voir m’autoriser à m’approcher, à remettre les énergies en circulation avec mes mains, vous me donnez accès à votre corps usé pour quelques instants, et je suis toujours émerveillée de cette confiance et de cet abandon. Cela me pousse à chercher le geste juste, la pression qui fera du bien tout en étant efficace, le point d’acupuncture qui viendra réparer, refermer, guérir… Je me sens chaque fois pleine de gratitude pour ce contact. En hypnose, je suis aussi émerveillée par les efforts, l’accueil des résistances, les rires qui parfois fusent durant les séances ! Épatée par votre audace parfois à vous confronter à de vieux schémas, et votre volonté inébranlable d’aller au bout du chemin pour en finir avec les histoires anciennes.

Vous revenez. Vous avez entrepris un travail qui demande du temps, des efforts, de la patience, alors vous revenez à la roulotte. Et chaque fois je demande : « Qu’est-ce qui a bougé depuis la dernière séance ? ». Chaque fois les nouvelles me surprennent. « J’ai été seule et pour la première fois je me sentais bien, apaisée », « j’ai senti que la douleur lâchait », « j’ai été capable de dire non et d’expliquer mon fait calmement », « j’ai réussi à le quitter », « je suis de meilleure humeur et on me l’a renvoyé autour de moi »… Ces mots me remplissent de joie, ils justifient pleinement le travail que je fais auprès de vous. C’est comme une lumière que l’on allumerait dans une pièce noire : chaque fois, ça illumine mes journées.

Ce que je préfère, même si c’est souvent un peu teinté de tristesse, ce sont vos départs. Le jour où vous arrivez à la roulotte, plus trop sûre d’avoir un sujet à aborder. Vous arborez une sorte de fierté discrète, une sérénité tranquille qui vous laisse sur le visage un sourire apaisé. Plus de trace des douleurs passées, des souffrances éteintes, de ce passé dont vous êtes parvenue à vous libérer. Juste le calme, le sentiment d’avoir vaincu quelque chose de gros et qui vous faisait peur. Vous vous mettez à briller et cela rayonne tout autour de vous. Je me sens le témoin privilégié de ces petites naissances à vous-mêmes qui signent souvent le début de vie que vous allez enfin pouvoir vivre pleinement. Libérée de schémas enfermants, d’automatismes mortifères, vous avez enfin des clés, des méthodes pour avancer, une envie de souffler la direction, et la détermination pour soulever les montagnes qui se dresseront sur le chemin. Ce métier que j’ai choisi, c’est bien guide en sortie de chrysalide !

Merci pour ces mouvements de l’âme qui donnent son sens à mon travail. Merci d’avoir le courage d’avancer vers vous au fil des séances, et de le faire chaque fois avec grâce et générosité. Merci pour votre gratitude souvent exprimée, et pour votre capacité à accueillir ce que je peux vous renvoyer parfois. Merci pour le chemin parcouru et pour la lumière qui brille dans vos yeux : ça vous rend belles !

Je dédie ce post à toutes mes patientes, et aussi mes patients (moins nombreux !).


35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page