Rechercher
  • virginiecrouy

Doit-on dresser les émotions ?


Comment fonctionne la mémoire ? Comment retrouver les souvenirs, la trame de ce qui nous fait vibrer, la trace de ces moments du passé qui ont laissé leur marque sur notre vie ? Le chemin est en réalité tout tracé… Les émotions sont là pour nous. Elles sont ce moyen qu’ont trouvé notre cœur et notre corps pour rappeler au mental ce qu’il a oublié. Les émotions sont l’expression d’un inconscient qui échappe le plus souvent à ce mental si petit et limité qui nous sert pourtant si souvent de maître !

De fait, les émotions sont souvent vues comme des ennemies, des perturbatrices dont il faut se protéger, qu’il faut pouvoir enfouir sous des tonnes de protection. Qu’il s’agisse de bourrelets de graisse (dans les cas d’addiction à la nourriture), de litres d’alcool, de shit ou de poudre blanche (pour « oublier »), d’activités en enfilade (pour ne pas sentir, si on prenait le risque de s’arrêter), de l’hypercontrôle (histoire que rien ne déborde jamais)… Les moyens que l’on emploie pour faire taire ces émotions que l’on ne saurait voir sont innombrables. Nous pouvons être puissamment imaginatifs en la matière !

Et un beau jour, c’est l’explosion ! Elle sera d’autant plus violente que nous aurons mis d’efforts à les faire taire. Mais elles s’exprimeront toujours, il faut en être convaincu. Le jour où elles s’invitent, contre notre gré, c’est toujours aux pires moments. Au boulot, lors d’une réunion, dans une colère contre un enfant, au moment de passer un examen, ou dans un moment qui semble anodin et nous ramène à une situation d’enfance improbable… L’émotion qui nous tournait autour et nous faisait de l’œil depuis l’inconscient s’impose soudain. Pas moyen de lui échapper ! What you resist… persist ! Elle arrive aussi parfois sous des formes plus durables… S’insinuent dans le corps et se manifestent en maladies chroniques, bien connues pour être liées au stress, et ce dernier est souvent l’expression d’une émotion. Ou bien l’émotion s’invite sous des dehors cachés : problème de peau (la tristesse), petite tendinite (la colère), problèmes urinaires ou maux de dos (la peur), soucis d’estomac (ruminations mentales…). Ici, l’éclairage de la médecine traditionnelle chinoise est d’une grande aide pour traduire le sens des maux… Quoi qu’il en soit, qu’arrive-t-il lorsqu’une émotion s’impose ainsi ? Très souvent, attendu qu’elle arrive sans y avoir été invitée, l’émotion qui nous saute dessus est vite rejetée, car non prévue, importune et porteuse de nouvelles que l’on n’a pas envie d’entendre. Un peu comme une Cassandre à qui on aimerait bien clouer le bec, faute de vouloir écouter ce qu’elle a à dire de désagréable.

Je vois souvent les clients en séance d’hypnose ou de shiatsu laisser échapper ces émotions dont ils ne savent pas quoi faire. L’émotion est en réalité la bienvenue, lors de mes séances. Elles sont le signe que l’inconscient se relâche, et qu’il accepte de libérer un peu d’informations qui vont venir guider le soin. Et toute émotion qui est libérée ne viendra pas causer de dommages à l’intérieur du corps ! Qu’on se le dise ! Chaque fois, j’invite le client à laisser entrer l’émotion en lui. Comme s’il s’agissait d’un personnage. Imaginez qu’une émotion indésirable fait ainsi irruption dans votre quotidien. Premier réflexe, vous vous crispez, vous lui claquez la porte au nez sans ménagement ! Mais elle passera par la fenêtre, soyez-en sûr ! Alors je vous propose de l’inviter à prendre le thé, un café, un verre de bière… Vous ouvrez la porte, la culpabilité débarque. Donnez-lui le visage que vous voulez. Vous lui offrez de rester autant de temps qu’elle voudra. Se sentant écoutée et acceptée, elle ne s’éternisera pas. Elle portera son message (qu’il vous faudra écouter), puis s’en ira bien vite. C’est comme ça. Il faut le savoir. What you resist, persist.


Ensuite, que faire du message ? En hypnose, l’émotion est le fil rouge qui permet d’aller chercher dans l’histoire du client l’origine d’un problème. On saute ainsi d’émotion en émotion jusqu’à trouver celle qui est à l’origine de toutes les autres, dans l’enfance. Si bien que l’émotion est bien une messagère qu’il ne faut surtout pas juger, mais au contraire écouter. En shiatsu, l’émotion guide sur les déséquilibres énergétiques qui peuvent perdurer dans le corps. Elle est aussi libérée au cours d’une séance, lorsqu’elle est prête à partir. Et son départ rend toujours plus libre et plus léger. Il revient ensuite au client de s’interroger (ou pas) sur sa signification et son origine.


La manière dont j’appelle les émotions est d'éveiller les 5 sens (d’où le nom du cabinet, vous l’avez compris !). Lorsque l’on replace un événement dans les sens que sont le toucher, l’odorat, l’audition, le goût, la vue, le souvenir peut affluer d’un coup, et l’émotion s’impose alors. Là commence le vrai travail. Un vrai terrain de jeu pour l’inconscient qui s’en donne à cœur joie pour retrouver le chemin de la liberté pour la personne qui l’abrite.


Il s’agit là d’un voyage passionnant, qui n’est pas forcément facile, mais qui est une clé puissante sur le chemin de la liberté. Je vous invite à réaliser ce cheminement

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout